Villes radicales

Collectif « engagée »

VILLES RADICALES
Du droit à la ville à la démocratie radicale

Rayon : Sociologie–urbanisme

ISBN: 979-10-93250-32-8

Prix : 12,00 euros

Pages : 104

Parution : 24 avril 2019

L’ouvrage :

En rapprochant les idées de Démocratie Radicale et de Villes Rebelles, ce livre a pour objet d’introduire et d’élaborer le concept de « Villes Radicales ». Dans le cadre de l’ordre néolibéral, les villes sont des lieux de répression, d’injustice et d’exploitation. Par exemple, les « villes numériques » sont souvent des laboratoires d’ordre policier et de contrôle, de discrimination raciale et de violence étatique. Au même temps, l’urbain envisage un espace où se déroulent des luttes politiques et des pratiques émancipatrices. Depuis la mouvance traditionnelle anarchiste jusqu’aux mouvements sociaux du vingtième siècle, le domaine urbain peut être considéré comme un champ d’interventions que par sa nature est capable de réaliser de réseaux autonomes. Il n’est donc guère surprenant qu’aujourd’hui des citoyens, des activistes et des politiciens soient entrain de reformuler un intérêt pour le gouvernement urbaine et locale. à travers l’Europe et même au-delà, nous pouvons observer de nouvelles formes de gouvernement au niveau local et général des villes, qui expérimentent des pratiques et des institutions démocratiques.

Les auteurs :

« engagée » c’est un projet politique et de recherche située à l’intersection de la philosophie, de la politique et de l’art. Ce projet encourage des pratiques émancipatrices et des interventions philosophiques qui comblent l’écart entre la théorie et la pratique qui concerne l’urbain et ses transformations. Le collectif est composé par Alessio Kolioulis, Felix Maschewski, Anna-Verena Nosthoff, Valerie Scheibenpflug, Johannes Siegmund et Rahel Sophia Süß, et est basé entre Vienne, Berlin et Londres.

1 comment for “Villes radicales

Laisser un commentaire