L’enfant dans la ville de Colin Ward par Adrien Brussow

Colin Ward
L’ENFANT DANS LA VILLE
Préface de Thierry Paquot
Postface de Alessio Kolioulis
Eterotopia France, collection « Rhizome », Paris, 2020

Ce livre explore le lien entre l’enfant et son environnement urbain, en se demandant si quelque chose s’est perdu au sein de cette relation. Y sont envisagés les moyens de rendre les rapports entre la ville et l’enfant plus féconds et plus agréables, autant pour l’enfant que pour la ville. C’est le premier ouvrage entièrement consacré aux enfants des villes et dans les villes. Il débute par l’explication de ce qu’est un « enfant », dans le sillage des réflexions de Margaret Mead, Jean Piaget, Paul Goodman, John Dewey et Philippe Ariès. Il s’intéresse ensuite plus spécifiquement aux jeux des enfants dans les villes, en étudiant, d’une part, les enfants livrés à eux-mêmes à l’intérieur des mégapoles du tiers-monde, et, d’autre part, les enfants des quartiers ouvriers de la Grande-Bretagne, qui trouvent dans les rues leurs territoires d’aventures… En réponse au constat selon lequel les architectes, les urbanistes ainsi que les élus ignorent totalement les enfants, L’enfant dans la ville formule un certain nombre de propositions pour y remédier. De la même manière, regrettant que l’école ne remplisse pas sa mission consistant à favoriser ce lien essentiel entre l’enfant et son milieu, l’ouvrage s’emploie à suggérer des pistes pédagogiques intéressantes pour sortir les enfants, comme l’écrit si bien Colin Ward, du bac à sable !

Dans un récit évocateur et panoramique de l’enfance urbaine, Colin Ward donne vie à la myriade de façons subtiles dont l’enfant a utilisé la rue dans le passé et le fait encore aujourd’hui. Dans ce contexte, il se demande s’il est vrai, comme beaucoup le croient, que quelque chose a été perdu dans la façon dont les enfants vivent leur environnement urbain ; pourquoi certains enfants font preuve d’une ingéniosité sans bornes pour exploiter ce que la ville offre alors que d’autres sont isolés et prédateurs ; et que peut-on faire, à un moment où un grand nombre d’enfants de la ville sont en guerre avec leur environnement, pour rendre les liens entre ville et enfant plus fructueux et agréables pour tous.
Une exploration approfondie, attentive et opportune des façons dont la ville peut servir ou laisser tomber les enfants, ce livre soulève des questions urgentes pour les enseignants, les parents et les responsables des politiques.

Colin Ward (1924-2010), anarchiste anglais, a travaillé dans des cabinets d’architectes avant de s’intéresser à « l’éducation à l’environnement », et de diriger le Bulletin of Environmental Education. La ville et l’enfant ont toujours été au cœur de ses préoccupations. On lui doit de nombreux ouvrages dont Housing: Anarchist Approach (1976), The Child in the Country (1988), Sociable Cities: The Legacy of Ebenezer Howard (avec Peter Hall, 1999).

 

6 comments for “L’enfant dans la ville de Colin Ward par Adrien Brussow

  1. Pingback: Highbay
  2. Pingback: situs dultogel
  3. Pingback: rich89bet

Comments are closed.