Une ville à habiter

UNE VILLE À HABITER
Espace et politique à Saint-Macaire en Gironde

Ilaria Agostini et Daniele Vannetiello

Préface de Alberto Magnaghi

Rayon : Architecture – Urbanisme

ISBN: 979-10-93250-51-9

Prix : 19,00 euros

Pages : 200

Parution : le 10 février 2022

L’ouvrage :

Depuis 1964, la cité médiévale de Saint-Macaire sur la Garonne est le théâtre d’une reconquête populaire de la ville historique qui a conduit de jeunes protagonistes de la restauration autogérée du prieuré roman jusqu’au pouvoir municipal. La réutilisation non-marchande du cadre urbain, à partir de sa valeur monumentale, a impliqué des choix contre la sélection sociale et la muséalisation, ainsi la reconversion de bâtiments de la Renaissance en logements sociaux et l’insertion d’équipements collectifs dans des monuments historiques. L’enracinement, le sentiment d’appartenance à la ville, la réappropriation sociale des espaces, sont le résultat d’une « sagesse urbaine » construite collectivement à travers des expérimentations, des anticipations et des conflits.

Les auteurs :

Ilaria Agostini, urbaniste militante, est maître de conférences HDR à l’Université de Bologne. Elle enseigne dans l’École doctorale d’Urbanisme de l’Université de Rome-La Sapienza, en France elle est membre de l’équipe CRISES (Université Montpellier 3). Elle étudie la vie située : politiques urbaines, métropolitaines, territoriales et les résistances suscitées, la contre-planification. Parmi ses derniers ouvrages : Miserie e splendori dell’urbanistica (avec E. Scandurra, 2018).

Daniele Vannetiello est architecte, docteur, enseignant aux universités de Bologne et Florence,  membre de l’équipe CRISES (Université Montpellier 3). Ses recherches ont une ambition : permettre de repenser le projet en approfondissant son enracinement historique et culturel et en précisant les dimensions de son insertion géographique. Parmi ses publications, Verso il progetto di territorio (2009). Il a récemment dirigé avec I. Agostini l’ouvrage collectif Firenze fabbrica del turismo (2020).

4 comments for “Une ville à habiter

  1. Pingback: Trust bet
  2. Pingback: lasik

Laisser un commentaire