Une solitude peuplée

René Schérer présente Jean-Jacques Rousseau

UNE SOLITUDE PEUPLÉE
Les Rêveries du promeneur solitaire

Rayon : philosophie

ISBN: 979-10-93250-21-2

Parution: 11 novembre 2017

L’ouvrage : « La belle âme ne se contente pas de l’état de nature ; elle rêve avec tendresse aux relations humaines » écrivait Gilles Deleuze en 1962, dans la revue Arts, à propos du 250ème anniversaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau.
C’est cette idée qui a guidé notre lecture présente des Rêveries. Moins que la méditation d’un solitaire, clos dans une rancœur souvent outrancière contre le monde, moins que la recherche de soi ; toutes choses, au demeurant qui en suivent le fil, nous avons préféré y voir une promenade à travers la ville et autour d’elle. Un parcours fertile en rencontres, actuelles ou réactivées dans le souvenir.
Misanthrope, en vérité, mais à cent lieues de l’égoïste replié sur soi. Ouvert, ainsi que dira Charles Fourier de lui-même, sur un unitéisme cette « passion foyère » venant se substituer, dans le rêve fécond de l’utopiste, à un culte du moi qui corrode la Civilisation. L’unitéisme étant la transmutation des valeurs trompeuses de l’égoïsme dans une Harmonie universelle instaurée.
Une telle rupture avec l’égoïsme, une telle aspiration unanimiste est-il exagéré de les découvrir en Rousseau, déjà ?
Notre préface tend à justifier cette perspective qui, s’il en est besoin, aimerait accompagner la nouvelle édition d’un ouvrage qui a ouvert les chemins, tant du romantisme que de notre modernité.

Les auteurs : René Schérer, né en 1922, est un philosophe français et professeur émérite à l’université Paris VIII. Parmis ses publications : Regards sur Deleuze, Paris, Kimé, 1998 ; Utopies nomades. En attendant 2002, Paris, Séguier, 1998; rééd., Les presses du réel, 2009 ; Zeus hospitalier. Éloge de l’hospitalité, Paris, Armand Colin, 1993; rééd., Paris, La Table ronde, 2005 ; L’Écosophie de Charles Fourier, Paris, Economica, 2001 ; Petit alphabet impertinent, Paris, Hermann, coll. « Hermann Philosophie », 2014.

Jean-Jacques Rousseau est un écrivain, philosophe et musicien francophone, né en 1712 à Genève et mort en 1778 à Ermenonville. Rousseau a été un précurseur du romantisme en développant le « sentiment de la nature ». Ses œuvres principales sont : La nouvelle Héloïse (1761) ; L’Emile (1762) ; Les Confessions (1782-1789) ; Rêverie du promeneur solitaire (1776-jusqu’à sa mort) ; Du Contrat Social (1762).

Le public : tous ceux qui sont sensibles aux nouvelles formes d’écologie et de la philosophie.

Image de couverture : The cemetery of umbrellas, 2010, composition numérique sur papier FineArt, de Stefano Bonazzi.

Laisser un commentaire